édition 2020 - 2021 Lorient - Marseille - Madère - Martinique

Quand on n’a pas de vent, on monte le son !

12 concurrents sont encore en approche de Madère, à 0,7 nœuds pour certains, 4 à 5 nœuds pour d’autres : le vent est complètement tombé au large de l’archipel portugais. Difficile de finir une étape dans de telles conditions, d’autant qu’un courant contraire au nord de l’île complique encore ce final. Ne reste plus alors qu’à savourer le plaisir d’être en mer comme, par exemple, Bertrand Bore et Claude Dabir sur Makossa !

Certains fichiers tablent cependant sur un retour du vent, de secteur nord-ouest en fin de journée et demain : espérons que cela se vérifie… 

A terre, la vie des quadrasailors s’organise : certains ont déjà mis leurs bateaux au sec, au chantier naval situé en dessous de la piste de l’aéroport de Funchal. Ils y resteront jusqu’en janvier prochain.
Tandis que les plus fraichement arrivés passeront ce matin par la case « test PCR » et, en attendant le résultat, le ponton de la course vit sa vie post-étape : rinçage et séchage du matériel (et des marins), rangement et désarmement, … et soirée anniversaire hier pour Jean-François Hamon ! Bon anniversaire !

Folie douce au large…
Bertrand Bore et Claude Dabir (Makossa)
Ce sera probablement le dernier message, même si on fait du xxxl en temps sur l’eau par rapport aux copains.

Hier on s’est recrée une ambiance folie douce dans le bateau, techno, frontales de couleur qui se balançaient pour les lumières, karaoké avec « envie d’avoir envie », « les yeux revolver » … et cette fois ci on a attaqué notre dernier tonneau de rhum vieilli en fût de chêne. Un régal même si ce matin, ça pique un peu et on a tous les deux maux aux cheveux …

Une très très belle soirée avec Claudio.

Bon mais il va quand même falloir qu’on arrive parce que le frigo déborde des bonites et autres poissons pêchés et il ne faudrait pas que Mico ne ferme la ligne …

Aujourd’hui on va border un peu les voiles et ranger le cockpit de la soirée d’hier, c’est un vrai bordel. 

Au plaisir de se retrouver peut-être.

La bise de Makossa avec un À comme Amour, Acculturation, Anticonstitutionnellement, et surtout gros Amateurs :-)